Coaching professionnel pour les entreprises et les collectivités territoriales

Coach certifié, régulièrement formée, Astrid JUSTEAU utilise dans ses interventions la pratique narrative et la systèmie principalement.

 

"Ce sont les histoires que nous vivons et aussi celles que nous racontons qui nous façonnent et nous permettent de devenir qui nous sommes."

 

La pratique narrative a été développée par Mickael WHITE (1948-2008), thérapeute familial australien et David EPSTON, thérapeute néo-zélandais. A l'époque 98% de la population aborigène australienne a été disséminée. Les 2% restant rencontrent d'énormes problèmes (perte de valeurs, mauvaise intégration des nouvelles valeurs transmises par les Australiens).

M. WHITE est l'un des thérapeutes qui va s'occuper des aborigènes en adoptant une posture bien spécifique vis à vis des personnes qu'il va accompagner "Aidez-moi à vous aider.".

 

En pratique narrative, le coach est décentré, seul le coaché est placé au centre. Le coach pose des questions intentionnelles avec l’objectif de lui faire raconter ses histoires « préférées » dans lesquelles il est bloqué « je suis toujours débordé » ; « je suis incapable de manager » ; « je suis terrorisé à l’idée de prendre la parole en public » ...

 

Son expérience dans le conseil et la formation sur-mesure en face à face ou collective, ont permis à Astrid Justeau de développer une bonne capacité d’écoute à trois niveaux.

Les mots bien entendu sont essentiels, le ton, la voix et tout le non-verbal qui accompagnent les mots sont tout aussi importants.

Ecouter, c’est ouvrir grand ses oreilles, et aussi écarquiller ses yeux.

 

« Plus que ce qui nous arrive, ce qui compte, c’est ce que l’on se raconte sur ce qui nous arrive » Boris Cyrulnik

 

Avec la pratique narrative, le coach apprend à écouter également les « idées silencieuses, dominantes et celles admises par le coaché et qui le font souffrir ou l’empêchent de progresser, de s’épanouir ».

Le coach narratif écoute entre les mots pour repérer les fines traces d’une autre histoire possible : l’histoire alternative. Au fil des séances, le coach va aider le coaché à épaissir cette histoire et ainsi aller vers son identité intentionnelle, comme par exemple « je suis un manager qui sait motiver ses collaborateurs » ; « je sais dire non et suivre la ligne de conduite que je me suis fiée en gestion de mon temps et de mes priorités » ; « En préparant bien mes interventions, je peux prendre du plaisir à exposer devant un public mes idées, réflexions, analyses… »

 

Guidée par l’approche du Clean Language de David Groove, Astrid Justeau développe un questionnement progressif qui permet à son coaché d’aller au fond de lui identifier les freins et/ou comportements limitants qui le bloquent. Ce questionnement aide aussi le coach à retrouver ses talents enfouis, ceux justement qui vont l’aider à résoudre le problème qu’il rencontre actuellement.

 

Habituée à la reformulation avec ses clients, Astrid Justeau utilise en séance de coaching le « retelling » issu de la pratique narrative. Le « retelling » est à prendre au sens qu’il a dans la langue anglaise, à savoir « redire les mots » que la personne vient de dire.

Il est frappant de constater ce que le « retelling » permet de faire en séance, en particulier au niveau des valeurs du client, de ses bases enfouies avec lesquelles en renouant, il commence à reconstruire sa confiance, à rétablir ses bases, à se retrouver…

 

Les interventions d’Italic au niveau du coaching s’adressent à ceux qui :

- ont besoin de retrouver confiance en eux et en leur potentiel professionnel

- souhaitent sortir d’un sentiment oppressant d’être perpétuellement « débordé »

- souhaitent devenir manager et ont peur de s’imposer

  -cherchent à retrouver sur leur poste, dans leur entreprise, la motivation et l’envie de continuer, d’aller plus loin
  - ont décidé de s’orienter vers un nouveau projet professionnel sans oser y aller « pour de vrai »

 

Les thématiques que le coaching permet d’appréhender ne sont pas exhaustives.

 

« Les mots du Coaching selon Italic »

 

Cadre

Le droit de dire "non"

Secret professionnel

Respect

Bienveillance

Coaching

Non jugement

Ecoute

Authenticité

Implication mutuelle

Confidentialité

Futur

Avenir

Sourire

Joie


Pour connaître le chemin, interroge celui qui en vient